MUNASA Bulletin - October 2020/ Bulletin APNEUM - octobre 2020

MUNASA Bulletin – October 2020

Dear colleagues,

The academic term is well underway but under very unique and challenging circumstances. With Montreal and its surrounding regions being declared a COVID-19 red alert zone, most employees must continue to work remotely from home. This has not slowed us down. You may recall, in early 2019 the University carried out a review of the MPEX salary scales, which had not been comprehensively benchmarked since 2008. It is hard to understand why McGill, a leading university, would allow 11 years to pass before completing a comprehensive review of M salary scales. The exercise in 2019 demonstrated that salary scales had fallen behind the Montreal market, including other universities and employers. We understand that this was one of the principal arguments that culminated in the M unionization drive and it may have been a motivating factor that led to the compensation review. Adjustments to salary scale minimums and midpoints were introduced on June 1, 2020. While we are happy to see these increases at last, it does not reconcile years of lost income which ultimately affects salaries, pensions, etc. MUNASA filed a significant number of disputes on behalf of its members in the months of August and September to address salary inequities.

Merit continues to be used to bring employees closer to their midpoint when it should be used exclusively to recognize performance, which is the very definition of the word ‘merit’. Those with years of institutional knowledge and exceptional service often receive less merit because they are above the midpoint. We will continue to address these concerns with Labour Relations.

We realize that McGill’s success is dependent on the support of its managers yet we continue to be the most vulnerable. For many, the hours formerly spent on their commute to and from work are now being spent working longer hours from home. With the launch of Workday on August 4, many managers are working through lunch, evenings and weekends to ensure that people get hired and are paid, this includes course lecturers, teaching assistants, research assistants, casuals and academics. However, almost all business processes in Workday take longer to complete and are more complicated than anything we have experienced before. While McGill is promoting ‘My Healthy Workplace’ on one hand, on the other we are finding managers at their breaking point, not knowing who to contact to understand the multifaceted business processes associated with Workday. Those working in Shared Services (SSU) have been inundated with thousands of tickets requesting help to resolve Workday issues. Managers across the university and our SSU colleagues are doing their best to address the complaints coming from employees on why they haven’t been paid, why there are issues surrounding their hire, why they have lost their access, when will their appointment be approved, and many more. MUNASA was informed that a ‘swat team’ was organized to address and resolve Workday issues and limitations. It cannot be disputed that training for end-users was insufficient, many Job Aids (How To’s) were not available when Workday was launched, Power Users were ill-equipped to respond to queries due to lack of training, as well limitations with the platform created havoc. In fact, on-going training resources are still lacking. There is no question that managers are resilient; however, with the increased workload and related stress, it is not sustainable and will potentially lead to burnout. Many have questioned why Workday was launched shortly before the fall term commenced, essentially the busiest time of the year.

Managers are known to go far beyond reasonable expectations but please be mindful that if you are working overtime, you are entitled to overtime, according to the Personnel Policies and Procedures https://www.mcgill.ca/hr/employee-relations/policies-procedures/salary-administration-policy. If you have taken on additional temporary responsibilities or a project, you should have a conversation with your supervisor about a non-base miscellaneous payment. If you don’t raise it, it may not be offered. There is a subtle expectation that managers are to work long hours without recognition or overtime, which is not acceptable.

To gently remind you, if you are feeling overwhelmed and you need support, please contact the Employee and Family Assistance program (details available at https://www.mcgill.ca/hr/benefits/eap).


The University received an email from Deputy Provost (Student Life and Learning) Fabrice Labeau, on October 6, “Employees who can work from home must work remotely”. However, those who provide essential services have no choice but to come on campus to fulfil their responsibilities. We received an announcement on August 31 that parking fees would resume as of September 27, and then another announcement on October 6, that fees would be reduced daily and monthly by 50% until further notice. Parking fees vary by location but were deemed to be comparable to the cost of a monthly STM pass. McGill’s announcement about parking fees was a day after the government announced new restrictions for universities in a red alert zone which went into effect on October 8 to October 28. MUNASA took a firm stand and requested that parking fees be waived until the red alert was lifted but senior administration disregarded our request. We ask that you do what you can to stay well and be safe.

In the meantime, we want to express appreciation for your support and your participation at the Zoom events organized by MUNASA. We will continue to do all we can to represent the rights of our members and to keep you informed.

If you have questions or concerns, please reach out and let us know by emailing info@munasa.com.

Stay well and keep safe,

The MUNASA Executive Download MUNASA Bulletin - October 2020 Bulletin APNEUM – octobre 2020

Chers collègues, Le trimestre universitaire est bien amorcé mais dans des circonstances uniques et difficiles. Alors que Montréal et les régions avoisinantes sont déclarées zone d'alerte rouge COVID-19, la plupart des employés travaillent à domicile et à l'extérieur du bureau. Cela ne nous a pas ralenti. Vous vous souviendrez peut-être qu'au début de 2019, l'Université a procédé à un examen des échelles salariales MPEX, qui n'avaient pas été complètement évaluer depuis 2008. Il est difficile de comprendre pourquoi McGill, une université de renom, laisserait passer 11 ans avant de terminer un examen complet. L'exercice de 2019 a démontré que les échelles salariales avaient pris du retard sur le marché montréalais, notamment compris d'autres universités et employeurs. Nous comprenons que c'était l'un des principaux arguments qui a culminé à la campagne de syndicalisation du personnel M et pouvaient être un facteur de motivation ayant mené à l'examen de la rémunération. Des ajustements des échelles salariales minimales et les points médians ont été introduits le 1er juin 2020. Alors que nous apprécions de voir enfin ces augmentations, cela ne permet pas de concilier les années de perte de revenus qui affectent en fin de compte les salaires, les pensions, etc. L’APNEUM a déposé de nombreuses différends au nom des membres au cours des mois d'août et de septembre pour résoudre les inégalités salariales.

Le mérite continue d’être utilisé pour rapprocher les employés de leur point médian quand il doit être utilisé exclusivement pour reconnaître performance, qui est la définition même du mot «mérite».Ceux qui ont des années de connaissance institutionnelle et de service exceptionnel reçoivent souvent moins de mérite parce qu'ils se situent au-dessus du point médian. Nous continuerons d'aborder à ces préoccupations avec les relations de travail.

Nous sommes conscients que le succès de McGill dépend du soutien de ses gestionnaires, mais nous continuons d’être les plus vulnérables. Pour beaucoup, les heures auparavant consacrées à leur trajet aller-retour au travail sont désormais consacrées à travailler de plus longues heures à domicile. Avec le lancement de Workday le 4 août, de nombreux gestionnaires travaillent pendant les déjeuners, les soirs et les fins de semaine pour s ‘assurer que les gens sont embauchés et payés, cela comprend les chargés de cours, les assistants d'enseignement, les assistants de recherche, les occasionnels et les académiques. Cependant, presque tous les processus opérationnels de Workday prennent plus de temps à régler et plus compliqué que tout ce que nous avons connu auparavant. Alors que McGill encourage «Mon milieu de travail sain» d’une part, nous trouvons des gestionnaires à ses dernières limites, ne pas savoir à qui s'adresser pour comprendre les processus opérationnels associés à Workday. Ceux qui travaillent dans les services partagés (SP) ont été inondés de milliers d’étiquettes demandant de l'aide pour résoudre les problèmes de Workday. Les gestionnaires de l'université et nos collègues SP font de leur mieux pour répondre aux plaintes des employés sur les raisons pour lesquelles ils n'ont pas été payés, pourquoi il y a des problèmes concernant leur embauche, pourquoi ils ont perdu leur accès, quand leur nomination sera-t-elle approuvée, et beaucoup plus. APNEUM a été informée qu’une «équipe d'intervention » a été organisée pour traiter et résoudre les problèmes et les limites de Workday. Il est irréfutable que la formation des utilisateurs finaux était insuffisante, de nombreux outils de travail n'étaient pas disponibles lors du lancement de Workday, les utilisateurs expérimentés étaient mal équipés pour répondre aux requêtes en raison du manque de formation, ainsi que des limitations de la plateforme. créé des ravages. En fait, les ressources de formation en cours font encore défaut. Il est indéniable que les gestionnaires sont résilients; cepandant, avec l'augmentation de charge de travail et le stress liés, il n’est pas viable et conduira pontentiellement à épuisement. Beaucoup se sont demandé pourquoi Workday avait été lancé peu de temps avant le début de la session d'automne, essentiellement la période le plus occupée de l'année.

Les gestionnaires sont connus pour aller bien au-delà des attentes raisonnables, mais veuillez tenir compte que si vous faites des heures supplémentaires, vous avez droit à des heures supplémentaires conformément aux Politiques et procédures du personnel https://www.mcgill.ca/hr/employee-relations/policies-procedures/salary-administration-policy> Si vous avez assumé des responsabilités temporaires supplémentaire ou un projet, il vous faut parler à votre supérieur au sujet d'un paiement divers hors-base. Si vous ne soulevez pas, il se peut qu'il ne vous soit pas proposé. Il y a une sorte d’attente subtile que les gestionnaires doivent travailler de longues heures sans reconnaissance ni heures supplémentaires, ce qui est inacceptable

Pour vous rappeler gentiment, si vous vous sentez dépassé et que vous avez besoin de soutien, veuillez communiquer avec le Programme d'aide aux employés et aux familles (détails disponibles à https://www.mcgill.ca/hr/fr/benefits/votre-programme-daide-aux-employes-et-la-famille-paef).

L’université a reçu un corriel du vice-recteur (vie étudiante et apprentissage) Fabrice Labeau, le 6 octobre, «les employés qui peuvent travailler à domicile doivent travailler à domicile». Cependant, ceux qui fournissent des services essentiels n'ont le choix que de venir sur le campus pour s ‘acquitter pleinement de leurs responsabilités. Le 31 août, nous avons reçu une annonce selon laquelle les frais de stationnement reprendraient à compter du 27 septembre, puis une autre annonce le 6 octobre, selon laquelle les frais seraient réduits quotidiennement et mensuellement de 50% jusqu'à nouvel ordre. Les frais de stationement varient selon l'emplacement, mais ont été jugés comparable au coût d'un laissez-passer mensuel de la STM. L'annonce de McGill concernant les frais de stationnement a eu lieu un jour après que le gouvernement a annoncé de nouvelles restrictions pour les universités dans une zone d'alerte rouge qui sont entrées en vigueur du 8 au 28 octobre. L’APNEUM a pris une position ferme et a demandé que les frais de stationnement soient supprimés jusqu'à ce que l'alerte rouge soit terminée mais la haute administration n'a pas tenu compte de notre demande. Nous vous demandons de faire ce que vous pouvez pour rester en bonne santé et être en sécurité.

En attendant, nous tenons à vous remercier pour votre soutien et votre participation aux événements Zoom organisés par APNEUM. Nous continuerons à faire tout notre possible pour représenter les droits de nos membres et vous tenir informés.

Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez nous contacter et indiquez-nous également en envoyant un courriel à info@munasa.com.

Restez bien et garder en sécurité,

L'exécutif APNEUM

Télécharger Bulletin APNEUM - octobre 2020

Recent Posts

See All

MUNASA is an association run by volunteers and McGill University's recognized body that represents and negotiates on behalf of Managerial employees. 

Contact Us:
Emergencies/Urgences:

McGill University Non-Academic Staff Association (MUNASA) 
3495 Peel Street, Suite 203

Montreal, QC H3A 1W7

 

Telephone : (514) 398-6540   

Email: 
info@munasa.com

Judy Dear
(514) 462-9876
president@munasa.com

© 2019 www.MUNASA.com